Saturday, 04 March 2006 20:24
in Marques

Singer

Written by 
Bill Hunter
Singer


From their beginnings in 1875 until their disappearance in 1970, Singers have earned a reputation for producing innovative, tough, and inexpensive sporting cars.
One of their earliest successes was a motor tricycle with the engine fitted within the driven wheel.
By 1905, they had moved up to four-wheeled horizontal cylinder engined cars.
November 1912 a Singer Ten ‘New Motoring’ light car was shown at the Olympia Motorcycle Show. These cars, with engines of 1100cc, and a 3 speed gearbox incorporated in the back axle, were used for military and other essential purposes during the 1914-18 war, and continued in production until 1921. Although the odd arrangement of the gearbox caused trouble, and the cars could only reach speeds of 45 mph. However,they ‘pulled like a Trojan.’
1926 the Singer Junior came on the market. It was one of the earliest British mass-produced cars, and was fitted with an 850cc, single overhead camshaft engine. A sports 2 seater Junior, known as the Porlock, gained fame after competing successfully in the Porlock (Somerset) hill-climb.    
 singer_junior_road_S.jpg
  Pictured,above:  a road-registered Singer Junior, 80 years old and still going strong.
The Junior engine was enlarged to 9hp, and put in a newly designed car which was called the Singer Nine. This car competed in the 1933 Le Mans 24-hour car race, and finished thirteenth overall, averaging 49.4 mph for the 24 hours. A 2 seater version of this Singer 9 soon became known as the Singer Le Mans, and the Nine Sports was very competitive in trials, hill climbs, and on racetracks around the world. The car had a class win at Le Mans in 1934. At Le Mans, in 1935, it gained first place in the 1,000cc class at a speed of 64.17 mph for the 24 hours. But in the 1935 TT at Ards, three of the four cars entered crashed with steering failure.

 singer_le_mans_markleech_S.jpg  singer_sulman_S.jpg singer_nigel_gray_S.jpg
 singer_hunter_S_1.jpg
 Le Mans type Speed Special(Aust)  The Sulman Singer (Aust)  Dr Nigel Gray - Singer Spl  

The 4 images below were taken in May 2011 at the Hendon Air Museum (UK) - Photographs by Peter Hunter


                                                       hendon4
hendon1 hendon2 hendon3



  Because Singers were sporting cars, many owner/drivers exploited their competition potential.

In the 70 or so years since they came from the showroom floor, they are still much in evidence at hill climbs and other events. Their racing credentials are fine, but they have obviously been modified from original specification. Two very well known modified Singer cars are the Sulman Singer (above), and Dr Nigel Gray's modified and much raced Singer Le Mans type. The Le Mans Speed Special is as original

As well as sports cars Singers made saloons, tourers and vans; with overhead cam engines, side valve and push-rod engines. In 1934 they introduced independent front suspension on the 11hp, and shortly afterwards extended it to the 9hp range (optionally) and a new 16hp. A Singer 11 hp Airstream, with an advanced aerodynamic body, Fluidrive transmission, and Lockheed hydraulic brakes was described in the August 28 Motor magazine of 1934 as ‘an interesting and roomy model.’ It did not sell, and soon went out of production.

March 1939, the Singer 9 Roadster appeared. It was not a sports car, but was instead a 4 seat tourer. It had the upswept scuttle and swept back tail that was characteristic of post-war Singer Roadsters. Sales were good until production was interrupted with the declaration of war.
1948 the SM1500, saloon appeared, based on American styling, and competing with the Standard Vanguard and the Jowett Javelin.

It was later fitted with a traditional radiator grill, and called the Hunter. Its independent front suspension, and 1,500cc engine. This configuration was later fitted to the 4AD Roadster, still retaining the basic appearance of the 1939 Roadster.
Rootes took over the firm, and the old models were discontinued. The first of the new cars was the 1956 Gazelle - a Hillman Minx with a different front-end styling. It was considered more up to date than the Hunter which it replaced. The old Singer ohc engine was replaced in the series IIa by the Hillman push-rod unit. In 1961 the larger and more luxurious Singer Vogue was introduced.
The 1964 Chamois was introduced as a higher class version of the Hillman Imp. Rootes never used them in competitive motor sport. By 1970 Rootes were taken over by the American Chrysler organisation, and in April 1970, the last Singer rolled off the assembly line. 

John Sutton visited theLondon Motor Show one year, and photographed a 1937 Singer Model B37 (shown below) with Singer coachwork.  It was a “works” car of which only 11 were made (only 4 known to have survived).  The engine is a 1 ½ litre 4 cylinder overhead camshaft  The chassis is longer and heavier than the Le Mans model.


suttonsingerlondon2.jpg

John met with the Singer Owners Club on their stand and they are well aware of the interest in this marque in OZ & NZ.

Suttonsinger2.jpg

"I have discovered a windscreen which I believe is Singer but am waiting confirmation.  I have pictures," he writes.

Traduction drapeau.jpg




Singer
Translated by Jean-Marc ROUBAULT Dimanche, 05 mars 2006

Dès son début en 1875 et jusqu'à sa disparition en 1970, la marque
Singer a gagné une grande réputation pour ses voitures de sport
innovatrices, solides, et peu coûteuses.

Un de leurs premiers succès était un tricycle à moteur, avec le moteur
intégré dans la roue.

En 1905, Singer fabriquait des voitures à quatre roues, avec le moteur à
cylindres horizontaux.

En novembre 1912, une nouvelle voiture légère, traction arrière, la Singer
Dix a été montrée à l'exposition autos d'Olympia. Ces voitures, avec
moteur de 1100cc, et une boîte 3 vitesses, furent utilisées par des
militaires et dans d'autres buts essentiels de la guerre 1914-18. Elles
furent produites jusqu'en 1921. Bien que la boîte de vitesse à nombre
impair ait causé le trouble, et que les voitures pouvaient seulement
atteindre des vitesses de 45 mph (56 km/h), elles ont eu leur succès.

En 1926, la Singer Junior arrive sur le marché. C'était l'une des premières
voitures produites en série en Grande-Bretagne, et était équipée d'un
moteur 850cc, avec un seul arbre à cames. Une Junior deux places, connue
sous le nom de Porlock, a gagné sa renommée après avoir remporté le succès
dans les courses de côtes dans le Porlock (Somerset). On voit sur notre
photo à droite, une Singer Junior routière, 80 ans et toujours forte.

Le moteur Junior a été agrandi à 9hp, et mis dans une voiture nouvellement conçue qui a été appelée la Singer 9. Cette voiture entra dans la course 1933 des 24 heures de du Mans, et a fini en treizième place globale, faisant la moyenne de 49.4 mph (80 km/h) pour les 24 heures. Une version de 2 places de cette Singer 9 est bientôt vendue sous le nom de Singer le Mans, et les 9 sports étaient très competitves partout dans le monde dans les épreuves ( ?trials) , courses de col ( ?hill climb), et sur des courses.  La voiture a eu une victoire de classe au Mans en 1934. Au Mans, en 1935, elle a gagné la première place dans la classe 1,000cc à une vitesse de 64.17 mph (104 km/h) pour les 24 heures. Mais dans le 1935 TT a  Ards, trois des quatre voitures entrées furent brisées avec l'échec de direction.

Puisque les Singer avaient la réputation des voitures sportives, beaucoup de propriétaires ont exploité leur potentiel de concurrence.

 70 ans après leur apparition dans les salles de vente, elles sont encore beaucoup dans l'évidence aux élever de colline (courses de col) et d'autres événements. Leurs qualifications d'emballage sont très bien, mais elles ont  eu leurs spécifications modifiées de l'original. Deux voitures modifiées, et très bien connues en Australie sont la Sulman Singer (au-dessus de la gauche), et la voiture grise de Dr Nigel Gray.  La 2-places rouge est une Le Mans Speed Spéciale, au-dessous de la gauche, est tout originale.

Aussi bien que des voitures de sport les Singer ont fait des voitures-salons, des tourers et même des camionnettes. Dans 1934 Singer présenta la suspension avant indépendante sur le 11hp, et peu après sur la 9hp (sur option) et à une nouvelle 16hp. Une ‘Airstream’ Singer 11, avec une  carrosserie aérodynamique, une transmission de Fluidrive, et des freins hydrauliques de Lockheed a été décrit dans le magazine Motor d’août 28, 1934 comme ‘modèle intéressante et spacieuse.’ Elle ne se vendait pas bien, et fut bientôt retirée de la production.
Mars 1939, la Roadster Singer 9 est apparue. Ce n'était pas une vraie voiture de sport, mais une tourer de 4 sièges. Elle a eu le seau ( ?scuttle) élevé et la queue balayée en arrière, comme devenait caractéristique des Roadsters Singer d'après-guerre. Les ventes étaient bonnes jusqu'à ce que la production ait été interrompue avec la déclaration de la guerre.
 
1948 la SM1500 Salon apparut, stylisée à l’Américaine, et concurrence avec la Standard Vanguard la Jowett Javelin.

Plus tard elle a été équipée d'une grille traditionnelle de radiateur, et fut appelée Singer Hunter. Sa suspension avant indépendante, et moteur 1,500cc furent adaptés par la Roadster 4AD, qui retenait l’apparence de base de la Roadster de 1939.
 
Rootes a succédé la société, et les vieux modèles ont été discontinués. Le premier des nouvelles voitures était la Gazelle de 1956 - une Hillman Minx avec carrosserie d’avant un peu différente. On l'a considérée plus à jour que la Hunter qu'elle a remplacée. Le vieux moteur d'ohc de la Hunter a  été remplacé par la série Ia de Hillman. Dans 1961 la Vogue qui était plus grande et plus luxueuse a été présentée.

La 1964 Chamois a été présentée comme une version plus élevée de classe du Hillman Imp. Rootes ne les employait jamais dans l’auto sport. Apres 1970 Rootes ont été succédés par l'organisation américaine de Chrysler, et en avril 1970, le dernier Singer est tombé la chaîne de montage. 

Une exposition de moteur a Londres était visitée par John Sutton plus tôt cette année, et il a photographié une Singer 1937 modèle B37avec carrosserie de Singer.  C'était une voiture de l’usine dont seulement 11 ont été faites (seulement 4 connues pour avoir survécu)  Le moteur est un 1 ½ litre ; l'arbre à cames en tête,  4 cylindres. Le châssis est plus long et plus lourd que le modèle du Mans. John a rencontré les membres du Singer Owners Club sur leur stand et ils vont bien avertis de l'intérêt pour cette marque en Australie et le NZ.
"J'ai découvert un pare-brise à vendre de Singer. J’en ai des images, " écrit-il..
 
 


Latest from MotorMarques Team

Print Email
Rate this item
(0 votes)
Read 7133 times Last modified on Monday, 21 May 2012 17:14
« Scat More in this category: Sovam »

Leave a comment